Carré


De Zoé Manteau et Gwendal Rucay-Suard

 

Personnes recherché.e.s :

 

6 comédien.ne.s

Musicien.ne.s

administrateur.ice

technicien.ne lumière

 

E-mail : zoemanteau@gmail.com

On se retrouve dans un univers mental déformé par la folie du personnage principal, personnage principal qui apparaît comme un personnage lui-même complètement perdu dans ce monde qu’il a pourtant inconsciemment créé pour chercher des réponses semble-t-il. Les personnages n’ont pas de noms, ils sont numérotés car ils ne correspondent à aucune forme humaine concrète, ils sont le produit de l’imagination. Le personnage 1 est donc une forme déformée d’un personnage principal, c’est lui qui entre en premier sur scène et qui pose ses questionnements. Le personnage 2 est le miroir un peu cliché et superficiel d’un psychologue, il cherche à poser les questionnements du personnage 1. Le personnage 3 n’est autre que le chat dans Alice au pays des merveilles, en tout cas son ombre fantasmée et fantasque, c’est lui qui introduit la notion de charisme comme « clé de voute », dénouement possible aux questionnements du personnage 1. Le personnage 4 se dit être l’incarnation de la conscience du personnage 1, il est cynique et, parfois, menaçant. Il forme un binôme avec le personnage 5, plus naïf, qui représente de façon très absurde et maladroite les différents « instincts » du personnage. Les personnages tournant autour du personnage 1 se disent vouloir l’aider à obtenir ce « charisme » si difficile à définir et donc à obtenir, mais il s’avère qu’ils l’enfoncent insidieusement davantage dans sa folie,qui finit par prendre le dessus.